( 5 octobre, 2016 )

Hymne à la solitude

« Solitude », maîtresse incontestée de la vie de l’Humain, je t’en prie en ce jour; je te crie mon amour et me mets à genoux pour te supplier: « Ne m’abandonne Jamais! »

 

« Solitude », mon amie, mon alliée, qui humblement au fil des journées, m’ouvre les yeux, sur tous ces gens mielleux qui eux ne savent qu’en criant te chasser: « Va-t-en pour Toujours »

 

« Solitude », toi que l’on craint, toi que de ne pas voir l’on feint; je veux te dire combien tu m’aides à chacun de mes pas, dans mon quotidien: « Reste avec Moi »

 

« Solitude », quand je suis lasse, fatiguée et blasée de regarder tous ces lâches s’agiter comme des pantins dans des décors, qui les font se sentir vivant; je suis ton enfant: « Je m’offre à toi »

 

« Solitude », toi, qui avec grâce et dignité, le chemin du raisonnement spirituel m’a laissé découvrir, au risque de te voir abandonner; quand je vois ces guignols se voiler la face, je veux que tu saches : « Je suis à Toi »

 

« Solitude », toi qui le rejet et l’isolement m’as fait supporter, m’as fait surmonter, et m’as permis de voir plus clair dans un monde sombre, un monde immonde; je veux que tu comprennes que tes enseignement j’ai retenu: « Tu veilles sur Moi ».

 

« Solitude », toi qui m’as tout donné, si un jour je me permettais dans un moment d’égarement, de douter de toi, rappelles moi, que tu m’as sauver de l’isolement et dis moi; « Ne m’oublie pas »

 

« Solitude », tu ne mérites pas ta réputation, mais peut-être la cultives tu soigneusement? Je te l’affirme : « Tu n’es pas un supplice »

 

« Solitude », si pour certains tu rimes avec souffrances et douleurs, je t’annonce la couleur pour moi tu rimes avec « Quiétude »

Pas de commentaires à “ Hymne à la solitude ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|